Ajouter à mes dossier
Moritomi SAEGUSA

Pont sacré du mont Nikkō


Transcription modernisée

下野国都賀郡日光[現在の栃木県日光市]の大谷川に架かる。古い伝説によると、神護景雲元年[767年]に僧の勝道がこの地に来た際に川を渡ることが出来ず、神仏に祈念した。たちまち蛇が現れ、身を以って橋を架した。僧は恐れて渡ることができなかったところ、蛇の身の上に山菅が生え、僧一行のための山路となった。勝道一行は無事に渡ることが出来、これより山菅の蛇橋と言われた。もとは小橋であったが、大同年間[806年-810年]に戦があり、朝廷より二荒の神への御祈願があった。そのために宮社を新造することとなり、この橋は始めて大橋となる。今は神橋と呼ばれている。徳川氏が東照宮を造営する時、朱橋となり、擬宝珠を附けた。徳川将軍が詣でる際にはこの橋を渡って往来したが、通常は鎖をして通行を禁じていた。明治十二年[1879年]、明治天皇の御東巡の時は、天皇の馬車が、この橋をお通りになった。

(Aide en cas de problème d'affichage des caractères japonais)

Traduction

Le pont qui franchit la rivière Daiya se trouve dans la ville de Nikkō, district de Tsuga, province de Shimotsuke [actuelle Nikkō, préfecture de Tochigi]. Selon une légende, en l’an 1 de l’ère Shingo-Keiun [767] le moine bouddhiste Shōdō shōnin visita cet endroit et ne put traverser la rivière. Dès qu’il pria les divinités, deux serpents apparurent et formèrent un pont. Il eut pourtant peur de marcher dessus. Une sorte de laîche de montagne, le yamasuge, se mit alors à pousser sur le dos des serpents comme un tapis vert, qui permit à Shōdō et son cortège d’atteindre l’autre bord de la rivière. Depuis, le pont fut nommé Yamasuge no Jakyō 1. Ce pont, d’abord petit, fut agrandi à la suite de la construction du sanctuaire et grâce aux prières sollicitées par la cour impériale auprès des divinités de Futara pour favoriser les succès guerriers de l’ère Daidō [806-810]. Ce pont s’appelle aujourd’hui Shinkyō. Il est peint en vermillon et est décoré de giboshi 2 depuis la construction du Tōshō-gū de la famille Tokugawa. L’accès de ce pont était réservé au passage du shōgun et interdit au public par une chaîne. Lors d’une visite dans l’Est en l’an 12 de l’ère Meiji [1879], l’empereur Meiji traversa le pont en carrosse.

Notes

  1. 1. « Pont de Serpents aux Laîches ».
  2. 2. Motif décoratif sur les balustrades.

Commentaire

Les sanctuaires et les temples de Nikkō ainsi que leur environnement naturel sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1999. Le pont a été reconstruit en 1904, après avoir été détruit par une inondation en 1902. Il appartient au sanctuaire shintō Futara-jinja.


Index


Permalien pour cette notice

http://www.guimet-photo-japon.fr/notices/notice.php?id=12