Ajouter à mes dossier
Moritomi SAEGUSA

Villa impériale de Shūgaku-in


Transcription modernisée

山城国愛宕郡[現在の京都市左京区]修学院村にあり、比叡山のやや南である。永延年中[987年-989年]、勝算僧正が修学院を比叡山門の末院として創設し、今、村名となっている。その後、寺院は荒廃して久しく、後光明天皇の時代、慶安二年[1649年]に後水尾上皇の指示で、京都所司代の板倉重宗が修学院を初めて天皇の離宮として造営をした。御苑の中には十景の名所が有る。菩提樹、寿月観、蔵六庵、彎曲閣、洗詩台、隣雲亭、窮邃軒、止止齊、浴龍池、萬松塢、がこれにあたる。今では、このうちいくつかは、廃失されたものもある。隣雲亭に登れば、古松軒を見渡し、その後は北山に接し、前方には洛中洛外が見える。かつては四面に翡翠のように美しい景色を眺められた。花や梢の春光、楓林の秋色、清泉の早瀬、奇石怪樹、常々の風月の観美を尽くしている。又、光格天皇の時代[1779年-1817年]に徳川氏が修理して天皇の行幸があった。この図の正面の屋根付の橋を千歳橋と言う。これは、この修理の時に京都所司代であった内藤信敦が造って奉献したものである。その建築は非常に匠で壮観である。

(Aide en cas de problème d'affichage des caractères japonais)

Traduction

Située dans la commune de Shūgaku-in, district d’Otagi, province de Yamashiro [actuel arrondissement de Sakyō, Kyōto], sur le versant sud du mont Hiei, cette résidence impériale était à l’origine le temple bouddhique Shūgaku-in, fondé par le recteur monacal Shōzan sōjō pendant l’ère Eien [987-989], en tant qu’annexe du monastère bouddhique du mont Hiei. Le nom du temple est ensuite devenu celui de la commune. Bien que cet endroit ait été longtemps abandonné, Itakura Shigemune, directeur administratif de Kyōto, l’aménagea pour en faire une résidence impériale en l’an 2 de l’ère Keian [1649], sous le règne de l’empereur Go-Kōmyō, à la demande de l’empereur retiré Go-Mizunoo. Elle comptait autrefois dix merveilleux endroits : le Bodaijū 1, la salle Jugetsu-kan, la salle de thé Zōroku-an, le bâtiment Wankyokuran, la véranda Senshi-dai, le kiosque Rin’un-tei, la salle de thé Kyūsui-ken, le Shishisai, le bassin Yokuryūchi et l’îlot Banshō-u. Certains d’entre eux ont disparu aujourd’hui. Le pavillon Koshō-ken se voit du haut du kiosque Rin’un-tei, derrière lequel s’étend la chaîne de montagnes Kitayama, et face auquel se déploient Rakuchū et Rakugai 2. Par le passé, un magnifique paysage vert comme le jade s’étendait de tous côtés. La lumière printanière des fleurs et des jeunes branches, la couleur d’automne du bois des érables, un courant d’eau claire, des pierres rares et des arbres singuliers, tous ces raffinements alternent avec les saisons. Rien ne manque ! Pendant le règne de l’empereur Kōkaku [1779-1817], les shōguns Tokugawa rénovèrent ce site qui fut visité par l’empereur. Sur cette photographie (à gauche), se trouve le pont couvert, appelé Chitose 3, qui fut construit et offert par Naitō Nobuatsu, gouverneur de Kyōto. L’ingéniosité de son architecture lui donne une allure somptueuse.

Notes

  1. 1. « Tilleul ». Nom de l’arbre de l’Éveil de Bouddha (figuier des pagodes).
  2. 2. « Kyōto intra-muros et extra-muros ».
  3. 3. « Pont des Mille Ans ».

Commentaire

Les palais et villas impériales appartiennent maintenant au Kunai-chō (Agence impériale). Ils sont ouverts aux visiteurs sur réservation. La villa se compose de trois domaines : le Kami rikyū, le Naka rikyū et le Shimo rikyū. Cette photographie montre une vue de l’étang Yokuryūchi situé dans le domaine Kami rikyū.


Index


Permalien pour cette notice

http://www.guimet-photo-japon.fr/notices/notice.php?id=41