Ajouter à mes dossier
Moritomi SAEGUSA

Sanctuaire shintō Fujimori-jinja


Transcription modernisée

山城国紀伊郡伏見大和大路[現在の京都市伏見区]の東伏見の地にある。本宮は二座、新宮は三座である。本宮は式社の真幡寸神社の二座であって、上鴨神社の別社である。神護景雲年中[767年-770年]は、藤尾の地に鎮座されたと言われている。藤森神社は軍神で、「弓兵政所」と称されていた。新宮三座は、崇道天皇つまり早良親王、井上内親王つまり光仁帝后、他戸親王の霊を祀っている。最初は大和大路二ノ橋の東南にあり、塚本の宮と呼ばれたが、四条天皇の御世、延応元年[1239年]、九条道家公が東福寺を建立したことで、深草の極楽寺村の南に移し、後に藤森神社に合わせて祭られた。又、本殿の東の傍らに、旗塚としてイチイの大樹がある。神功皇后が韓国遠征凱旋の後、兵の杖を埋めた塚と伝えられている。

(Aide en cas de problème d'affichage des caractères japonais)

Traduction

Le sanctuaire Fujimori est situé à Higashi Fushimi, quartier Yamato-ōji, ville de Fushimi, district de Kii, province de Yamashiro [actuel arrondissement de Fushimi, Kyōto]. Son hon-gū 1 est dédié à deux divinités et son shin-gū 2 dédié à trois divinités. Son hon-gū est considéré comme une annexe du sanctuaire shintō Kamigamo-jinja. Les deux autels du hon-gū sont originaires du sanctuaire shintō Mahataki-jinja, inscrit aux Engi-shiki 3. Le sanctuaire a été créé à Fujio pendant l’ère Shingo-Keiun [767-770]. Il était dédié à une divinité de la guerre et était connu sous le nom de Kyūhei mandokoro 4. Le shin-gū est dédié à l’empereur Sudō, ou prince Sawara, à l’impératrice consort de l’empereur Kōjin, née princesse Inoe et à son fils, le prince Osakabe. À l’origine, ce sanctuaire se situait au sud-est du pont Ni no hashi 5 du quartier de Yamato Ōji et s’appelait Tsukamoto no miya 6. Après que le régent Kujō Michiie eut construit le temple bouddhique Tōfuku-ji, en l’an 1 de l’ère Ennō [1239], sous le règne de l’empereur Shijō, le shin-gū fut transféré au sud de la commune de Gokurakuji dans le village de Fukakusa. Il fut ensuite incorporé dans le temple shintō Fujimori-jinja. Du côté est du hon-gū se trouve un grand if qui signale l’emplacement du Hata-zuka 7. D’après la légende, l’impératrice Jinkō y enterra les armes utilisées lors de la conquête des Trois Royaumes de Corée.

Notes

  1. 1. Autel central, siège des autels qui partagent les mêmes divinités shintō.
  2. 2. Autel d’un sanctuaire shintō construit postérieurement au hon-gū, et dédié aux mêmes divinités.
  3. 3. Réglements de l’ère Engi stipulés sous le règne de l’empereur Daigo, au début de l’époque de Heian. Ils décrivent les cérémonies et le système de la cour sous l’ère Engi (901-923).
  4. 4. « Bureau des guerriers de tir à l’arc ».
  5. 5. « Deuxième Pont ».
  6. 6. « Palais de Tsukamoto ».
  7. 7. « Butte aux Drapeaux ».

Commentaire

Ses divinités étant associées aux batailles et aux victoires, ce sanctuaire est de nos jours réputé comme le protecteur des jockeys et des courses de chevaux. La fête des garçons, Tango no sekku, qui a lieu le 5 mai, est née dans ce sanctuaire. La naissance et la santé des garçons y sont invoquées par l’accrochage d’iris aux portes et aux fenêtres ou par un bain aromatisé à l’iris. L’utilisation de cette fleur dans cette festivité vient de l’homonymie du mot shōbu signifiant à la fois « iris » et « combat », présage de vigueur masculine. La photographie montre le honden, ou bâtiment principal.


Index


Permalien pour cette notice

http://www.guimet-photo-japon.fr/notices/notice.php?id=30