Ajouter à mes dossier
Moritomi SAEGUSA

Temple Kimii-dera


Transcription modernisée

紀伊国海士郡[現在の和歌山県和歌山市]の名草山の中腹にある。紀三井山護国院金剛宝寺と号している。古義の真言宗である。光仁天皇の時代、宝亀元年[770年]、唐の青龍寺の僧・為光阿闍梨が来朝し当山を開基した。山中に三カ所の霊泉の湧く井戸があるゆえに、三井寺と名づけられた。西国三十三札所の第二番札所である。

(Aide en cas de problème d'affichage des caractères japonais)

Traduction

Situé sur le flanc du mont Nagusa, district d’Ama, province de Kii [actuelle Wakayama, préfecture de Wakayama], ce temple s’appelle Kimii-yama Gokoku-in Kongōhō-ji 1. C’est un lieu de pratique de l’école bouddhique Kogi du Shingon 2. En l’an 1 de l’ère Hōki [770], sous le règne de l’empereur Kōnin, le temple fut fondé par Ikō, un grand moine chinois au titre d’ajari 3 du temple Seiryū de la dynastie Tang. Dans la montagne se trouvent trois sources sacrées, qui ont donné le nom courant du temple, Mii-dera 4. Il constitue la seconde étape du seigoku sanjūsan fuda-sho 5.

Notes

  1. 1. « Temple Kongōhō-ji du pavillon Gokoku du mont Kimii ».
  2. 2. École bouddhique ésotérique du Grand Véhicule. Le grand maître Kūkai l’a introduite au Japon en 806 après ses études en Chine.
  3. 3. Transcription japonaise du mot sanskrit ācārya : titre donné aux grands maîtres bouddhiques.
  4. 4. « Temple des Trois Puits ».
  5. 5. Pèlerinage des trente-trois célèbres statues de Kannon Bosatsu (le bodhisattva Avalokiteśvara) de la région du Kansai, dans l’ouest du Japon. Ce pèlerinage s’est développé vers l’époque de Muromachi et existe toujours.

Commentaire

Le temple est connu pour ses cerisiers, qui sont les premiers à fleurir dans la région de Kansai. Trois sources, Kisshō-sui, Seijō-sui et Yōryū-sui, jaillissent toujours dans l’enceinte. Les bords de mer, au pied du temple, ont été transformés en parc avec un complexe culturel, Waka kōen. La plage Kataonami reçoit beaucoup de vacanciers en été.


Index


Permalien pour cette notice

http://www.guimet-photo-japon.fr/notices/notice.php?id=68