Ajouter à mes dossier
Moritomi SAEGUSA

Sanctuaire shintō Tanzan-jinja


Transcription modernisée

大和国十市郡椋橋山田身峰[現在の奈良県桜井市多武峰]に鎮座している。別格の官幣社である。大織冠藤原鎌足大臣を祭祀している。大臣の諱は鎌足または鎌子で、字は中郎である。大和国高市郡[現在の奈良県柏原市]の藤原の里出身である。天智天皇を助けた功績は最も高く、大織冠の称号を授かり内大臣となり、中臣を改め藤原朝臣の姓を賜わる。天智天皇八年[669年]十月十六日五十六歳にして息子の邸宅で亡くなった。現在の京都市山科区の山階寺で葬儀が行われた時に、大錦下、紀大人臣が喪を弔った。多くの皇族、貴族が参列した。鎌足の遺骨は、現在の摂津国島下郡[現在の大阪府茨木市]安威山に埋められた。鎌足の長男で僧の定慧は唐の国に留学していたが、夢のお告げを受け、唐の五台山清涼寺に登り、その十三重塔を真似て造ろうと霊木を一株採り、帰国の後、弟である淡海公[注:藤原不比等]と相談し、定慧は安威山に至り、自ら遺骨を頸に懸けて持ち帰り、天智天皇九年[670年]九月六日多武峰に改葬した。東の大樹の辺りに異光が時々現われる。この地に聖霊院を草創して、近江の人である高男麿に藤原鎌足の像を彫刻させ、安置した。

(Aide en cas de problème d'affichage des caractères japonais)

Traduction

Le temple, situé sur le mont Tōno-mine, district de Toichi, province de Yamato [actuelle Sakurai, préfecture de Nara], est classé en catégorie bekkaku kanpei-sha 1. Le taishokkan Fujiwara no Kamatari y est vénéré comme une divinité. Son prénom est Kamatari (ou Kamako) et son deuxième prénom Chūrō. Originaire du village de Fujiwara, dans le canton de Takaichi, province de Yamato, il se nommait auparavant Nakatomi no Kamatari. À la suite de l’aide qu’il apporta à l’empereur Tenji, ce dernier récompensa ses grands exploits en l’honorant du titre de taishokkan et du nom de famille Fujiwara no asomi, et en le nommant nai-daijin 2. Le 16  jour du 10e mois de l’an 8 du règne de l’empereur Tenchi [669], Kamatari décéda à l’âge de cinquante-six ans dans la résidence de son fils. Lors de la cérémonie funéraire organisée dans le temple Yamashina-dera, village de Suehara, canton d’Uji, province de Yamashiro [actuel arrondissement de Yamashina, Kyōto], le daikin-ge 3 Ki no Ushi no omi pria pour le repos de son âme. De nombreux membres de la famille impériale et plusieurs nobles y assistèrent. Sa dépouille fut inhumée sur le mont Ai, district de Tōge, province de Settsu [actuelle Ibaraki, préfecture d’Ōsaka]. Son fils aîné Jōe faisait alors ses études bouddhiques dans la Chine des Tang. Il fit un rêve prémonitoire qui lui ordonnait de se rendre au temple Seiryō-ji, sur le mont Godai, et de prendre un arbre sacré pour construire au Japon une tour de douze étages à l’image de celle de Seiryō-ji. À son retour au Japon, après en avoir parlé avec son jeune frère Tankai-kō [dit Fujiwara no Fuhito], il se rendit sur la tombe de son père sur le mont Ai et rapporta ses cendres en les portant autour du cou. Le 6e jour du 9e mois de l’an 9 du règne de l’empereur Tenji [670], il l’inhuma de nouveau à Tōno-mine, où une lumière étrange apparaissait par intermittence à hauteur d’un grand arbre, situé du côté est. Il y fit construire le pavillon Shōryō-in, dans lequel il installa une statue représentant Kamatari sculptée par Taka no Otokomaro, artiste originaire de la province d’Ōmi.

Notes

  1. 1. Sanctuaire gouvernemental hors catégorie.
  2. 2. « Ministre de l’Intérieur ».
  3. 3. Degré dans la hiérarchie de la cour impériale. 9e rang sur 26 selon l’ordre fixé sous le règne de l’empereur Tenji.

Commentaire

Le temple est connu pour ses cerisiers au printemps et ses érables à l’automne. Le honden (bâtiment principal) a servi de modèle au Tōshō-gu de Nikkō. À gauche dans la photographie, on voit le Jūsan jū no tō (Tour à Douze Étages).


Index


Permalien pour cette notice

http://www.guimet-photo-japon.fr/notices/notice.php?id=55