• 1/1
Ajouter à mes dossier
Frederick William Sutton

Portrait du shōgun Tokugawa Yoshinobu en costume ordinaire


Inscription (tampon encré)

MUSÉE GUIMET

Inscription manuscrite

Stots Bashi, shōgun du Japon dans son costume habituel. Photographié par F.W. Sutton C.E.R.N. [Chief Engineer, Royal Navy]. HMS Serpent 1867


Commentaire

Selon des sources japonaises, ce portrait a été pris le lendemain du jour où le shōgun a officiellement reçu Sir Harry Parkes et les autres représentants diplomatiques étrangers.

Sutton donne la description suivante de ce portrait du « shōgun Keiki, en costume ordinaire de gentleman japonais » :

« Il porte un haō [haori] (sorte de veste) en soie noire, sur lequel apparaissent ses armoiries, un hakama (sorte de pantalon) bleu foncé traversé par un motif or, et un obi (ceinture) en soie et en brocart d’or, dans lequel est passé un petit sabre. Beaucoup de résidents étrangers pensent aujourd’hui encore que si Keiki (le shōgun) avait pu gouverner, il n’y aurait pas eu de révolution sanguinaire, et que le Japon aurait progressé de façon saine et solide. Il a été le dernier “Sei-i Tai shōgun” du Japon, le 15e et dernier de la dynastie des Tokugawa... [1] »

Ce portrait du shōgun Yoshinobu, et le précédent, ont été très diffusés comme « cartes de visite » par l’atelier de Felice Beato à Yokohama. Sutton était naturellement conscient que ces portraits pouvaient être exploités sur le plan commercial, et ce sont les seules photographies de son portfolio qu’il a protégées au titre de la propriété intellectuelle.

Notes

[1] SUTTON Frederick William, Sixth Reading for Lantern Exhibitions of Travels in the Eastern Island World, China, Loo-Choo, and Japan : Japan, Londres, W.F. Stanley, n.d. [v. 1882], p. 4-5.


Index


Permalien pour cette notice

http://www.guimet-photo-japon.fr/notices/notice.php?id=134