• 1/1
Ajouter à mes dossier
Moritomi SAEGUSA

Pavillon Sentei du temple bouddhique Sen’yū-ji


Transcription modernisée

山城国愛宕郡新熊野村[現在の京都市東山区]泉涌寺の後ろの山麓にある。始まりは、大和守中原信房[注:宇都宮信房]が俊芿律師を崇敬し、建保六年[1218年]に俊芿律師を仙遊寺に案内し夏安居の修行を行った。この寺は初めは法輪寺と称号されていたが、斉衡二年[855年]、左大臣藤原緒嗣が修造した時に、仙遊と改号した。俊芿律師、さらにこの寺を復興しようと欲して、承久二年[1220年]、勧進の上奏文を作成し、奏上した。後鳥羽、後高倉院の二上皇は、絹帛をお与えになり、土木工事を支援した。その時、後方の山の麓に、清泉が涌き出た。嘉禄元年[1226年]冬、寺の大伽藍が建立された際に、名を泉涌寺とあらためた。

(Aide en cas de problème d'affichage des caractères japonais)

Traduction

Ce pavillon se trouve au pied d’une montagne, à l’arrière du temple bouddhique Sen’yū-ji, situé dans le village d’Imakumano, district d’Otagi, province de Yamashiro [actuel arrondissement de Higashiyama, Kyōto]. À l’origine, le gouverneur de la province de Yamato, Nakahara Nobufusa [plus connu sous le nom d’Utsunomiya Nobufusa] était un fidèle fervent du maître bouddhique Shunjō risshi. Il pratiqua avec lui le ge-ango 1 en l’an 6 de l’ère Kenpō [1218]. Ce temple fut d’abord appelé Hōrin-ji et changea son nom en Sen’yū 2 lors de la rénovation exécutée par le sa-daijin 3 Fujiwara no Otsugu en l’an 2 de l’ère Saikō [855]. Projetant de reconstruire le temple, Shunjō rédigea un appel aux dons, qu’il fit parvenir à l’empereur en l'an 2 de l'ère Jōkyū. Deux empereurs retirés, Go-Toba et Go-Takakura, lui offrirent des rouleaux de soie pour financer les travaux d’aménagement. À ce moment-là, une source commença à jaillir à l’arrière du temple, en bas du mont. Quand le dai garan 4 fut achevé en hiver de l’an 1 de l’ère Karoku [1226], le temple fut rebaptisé Sen’yū-ji 5.

Notes

  1. 1. « Retraite d’été ».
  2. 2. « Jeu de l’Ermite ».
  3. 3. « Ministre de Gauche ». Au Moyen Âge, chef de cabinet du gouvernement de l’empereur, après le dajō-daijin, ministre honorifique des Affaires suprêmes, et avant le u-daijin, ministre de Droite.
  4. 4. Ensemble des bâtiments importants dans l’enceinte d’un grand temple bouddhique. Au Japon, leur disposition (garan haichi) est déterminée par chaque école et selon l’époque.
  5. 5. « Temple du Jaillissement de la Source ».

Commentaire

Le temple comporte 25 tombeaux bouddhiques d’empereurs, montrant l’attachement historique de la famille impériale à ce lieu. Il est d’ailleurs appelé couramment Mitera (le Temple Impérial). La photographie montre le petit pavillon Mizuyakata, où une source jaillit toujours. En janvier, le temple propose un circuit de découverte des Shichi fukujin, les Sept Divinités de l’enceinte. Cet événement joyeux du début de l’année rencontre toujours beaucoup de succès.


Index


Permalien pour cette notice

http://www.guimet-photo-japon.fr/notices/notice.php?id=32