Ajouter à mes dossier

Kōzaburō Tamamura

Portrait de jeune fille en tenue d'hiver


Commentaire

Une élégante en tenue d’hiver est un grand classique de la photographie touristique et apparaît déjà sous une forme voisine dans les albums de Felice Beato vers 1866 (Woman in winter clothes) et ce sujet avait été traité en estampe avec grâce par Suzuki Harunobu (鈴木春信) dès 1766 (Sagimusume 鷺娘, « la femme héron »).

Depuis Beato et l’époque Bakumatsu la mode a changé et cette femme a revêtu au-dessus de son kimono un haori qui protège son obi. Ce vêtement était autrefois réservé aux hommes mais fut porté également par les femmes à l’ère Meiji dans une version plus longue que celle des hommes. Sa coiffure est protégée par un capuchon (okoso zukin) qui lui recouvre également une partie du visage pour lutter contre le froid (ou la poussière en été) et elle est chaussée de hautes socques en bois (takageta) pour éviter la neige et la boue.

L’effet de neige sur le kimono est très bien rendu et a pu être obtenu lors de la mise en couleur en absorbant ou diluant les parties déjà peintes.

On retrouve cette photographie dans l’ouvrage Illustrations of Japanese Life publié en 1896 avec des textes de S. Takashima et des photographies de Kazumasa Ogawa. La préface signale toutefois la présence de photographies additionnelles par Tamamura, Seibei Kajima et le professeur William K. Burton. Le texte suivant accompagnait la photographie :

 « Une promenade un jour de neige. Les chutes de neige sont très importantes dans les provinces du nord mais très faibles à Tokyo. Le paysage argenté est très apprécié ici et la première neige donne invariablement envie à de nombreux habitants de Tokyo de louer un esquif et de voguer sur la rivière Sumida pour apprécier la nature dans sa robe argentée. Pendant les journées hivernales la femme japonaise porte une coiffe confectionnée dans un long tissu généralement en crêpe de soie, qui couvre aussi bien la tête qu’une partie du visage. Bien que le châle [haori] soit ici sa toute dernière innovation on le trouve déjà partout1. »

Notes

1. « A Walk on a Snowy Day – The snow fall is very heavy in the northern provinces, but very light in Tokyo. The silvery scene is much appreciated here so that the first snow fall invariably tempts many Tokyo people to hire a skiff and sail on the Sumida River to enjoy nature in her silvery robe. In wintery days the Japanese woman wears a head-gear made of a long piece generally of crape, which covers the head as well as part of the face. Although the shawl is the latest innovation to her of late it has become quite prevalent. »


Index


Permalien pour cette notice

http://www.guimet-photo-japon.fr/notices/notice.php?id=383