Ajouter à mes dossier
Moritomi SAEGUSA

Temple Kongōbu-ji du monastère bouddhique du mont Kōya


Transcription modernisée

紀伊国伊都郡[現在の和歌山県伊都郡]の東南にそびえ、杉や槙の木々が鬱蒼として囲み、天下無双の名山である。弘法大師空海が嵯峨天皇に奏上して、修禅の入定の地とした。小田原谷にある青巌寺を金剛峰寺とした。山全体には僧坊がかつて千余あり、実に真言宗の古義の霊場である。

(Aide en cas de problème d'affichage des caractères japonais)

Traduction

Vue d’un temple exceptionnel, dans les montagnes boisées de cèdres et de podocarpus, dans le sud-est du district d’Itō, province de Kii [actuelle Itō, préfecture de Wakayama]. Après avoir obtenu l’autorisation de l’empereur Saga, le révérend éminent Kōbō daishi 1 aménagea ce terrain en lieu de méditation bouddhique. Le temple Seigan-ji situé dans la vallée d’Odawara fut rebaptisé en Kongōbu-ji. Dans le domaine du Kōya-san existaient plus de mille pavillons monastiques qui constituaient un véritable centre spirituel et de pratique du Kogi 2 de l’école bouddhique Shingon 3.

Notes

  1. 1. « Grand maître de la Diffusion de la Loi ». Titre posthume de Kūkai.
  2. 2. « Ancien Dogme ». Branche de l’école bouddhique Shingon.
  3. 3. École bouddhique ésotérique du Grand Véhicule. Le grand maître Kūkai l’a introduite au Japon en 806 après ses études en Chine.

Commentaire

Le site est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2004 dans le cadre des sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les monts Kii. Il était strictement interdit aux femmes jusqu’en 1872.


Index


Permalien pour cette notice

http://www.guimet-photo-japon.fr/notices/notice.php?id=62