Ajouter à mes dossier
Moritomi SAEGUSA

Jardin du temple bouddhique Mangan-ji


Transcription modernisée

下野国都賀郡[現在の栃木県日光市]日光山にある本坊である。慶長十八年[1613年]南光坊天海僧正が日光山の住職となり、日光山中興の祖となる。後、元和元年[注:元和三年の誤り]、東照宮をこの地に移し、寛永十八年[1641年]今の地に本坊を作った。構えは天海僧正の意匠と言われる。承応三年[1654年]、後水尾天皇の第二皇子である守澄法親王が住職となり、初めて輪王寺宮の号を賜わり、代々その本坊となった。園庭林泉も同様、壮観である。明治維新以来、古名に戻し、満願寺と号されている。明治四年五月十三日[1871年]寺院の本坊は焼失したが、林泉はなお、以前の姿を現している。

(Aide en cas de problème d'affichage des caractères japonais)

Traduction

Le recteur monacal Nankōbō Tenkai est devenu en l’an 18 de l’ère Keichō [1613] le chef du temple Mangan-ji, temple principal du mont Nikkō, district de Tsuga, province de Shimotsuke [actuelle Nikkō, préfecture de Tochigi]. En l’an 3 de l’ère Genna [1618], Tenkai y fit transférer le Tōshō-gū et la tombe contenant les restes de Tokugawa Ieyasu et, en l’an 18 de l’ère Kanei [1641], il fit édifier à cet emplacement le temple principal dont il inspira le style architectural. En l’an 3 de l’ère Jōō [1654], le prince clérical Shuchō, le deuxième fils de l’empereur Go-Mizunoo, prit la direction de ce temple qui fut renommé Rinnō-ji. Depuis cette date, le temple sert d’habitation à son supérieur. Le jardin, la forêt et la fontaine sont magnifiques. Après la restauration Meiji, le temple reprit son nom d’origine : Mangan-ji. Le 13e jour du 5e mois de l’an 4 de l’ère Meiji [1871], il fut victime d’un incendie, qui épargna seulement la forêt et la fontaine.


Commentaire

Les sanctuaires et les temples de Nikkō ainsi que leur environnement naturel sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1999. Aujourd’hui, ce temple porte à nouveau le nom de Rinnō-ji.


Index


Permalien pour cette notice

http://www.guimet-photo-japon.fr/notices/notice.php?id=18