Ajouter à mes dossier
Moritomi SAEGUSA

Temple bouddhique Tō-ji


Transcription modernisée

京の西、大宮通りの西側と九条通り北側にある。八幡山教王護国寺秘密伝法院と号する。嵯峨天皇の時代、弘仁十四年[823年]正月十九日、東西の鴻臚館[外国使節を接待する宿舎]を、空海と守敏が賜わり、それぞれ東寺と西寺とした。空海は、八祖相伝の道具一切、両界曼荼羅、密教の法文、ことごとくを東寺に安置して真言道場とした。金堂の本尊は、薬師如来、日天、月天、十二神将を安置している。

(Aide en cas de problème d'affichage des caractères japonais)

Traduction

Situé dans la partie ouest de la capitale, à l’intersection de l’avenue Ōmiya et de l’avenue Ku-jō, le temple est nommé Hachiman-san Kyōō Gokoku-ji Himitsu-Denpō-in 1. Au 1er mois de l’an 14 de l’ère Kōnin [823], l’empereur Saga donna aux moines Kūkai et Shubin deux pavillons kōro-kan 2. Ils en firent respectivement les temples Tō-ji 3 et Sai-ji 4. Kūkai déposa dans le temple Tō-ji les trésors religieux dont il avait hérité après huit grands moines : le Ryōkai Mandara 5 ainsi qu’un texte bouddhique ésotérique. Plus tard, il fonda un lieu pour la pratique bouddhique de l’école Shingon 6. Dans le kondō 7 se trouvent les statues bouddhiques de Yakushi-nyorai 8 accompagné de Nikkō-bosatsu 9, de Gakkō-bosatsu 10 et des Jūni-shinshō 11.

Notes

  1. 1. « Pavillon Himitsu-Denpō du temple bouddhique Kyōō Gokoku-ji du mont Hachiman ».
  2. 2. Hôtel de réception d’une mission étrangère.
  3. 3. « Temple d’Est ».
  4. 4. « Temple d’Ouest ».
  5. 5. « Mandala des Deux Mondes ». Mandala double, présentant le monde du vajra et celui de la matrice.
  6. 6. École bouddhique ésotérique du Grand Véhicule. Le grand maître Kūkai l’a introduite au Japon en 806 après ses études en Chine.
  7. 7. Bâtiment principal dans l’enceinte du temple bouddhique. La statue de la divinité principale y est installée. En Chine et au Japon, l’intérieur de ce pavillon est peint en or, d’où le nom kondō, « pavillon d’or ».
  8. 8. Nom japonais du Bouddha Bhaisajyaguru, le « Maître aux Remèdes ».
  9. 9. « Bodhisattva Lumière du Soleil ».
  10. 10. « Bodhisattva Lumière de la Lune ».
  11. 11. « Douze Généraux des Yaksa ».

Commentaire

Ce temple est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1994 dans le cadre des monuments historiques de l’ancienne Kyōto (villes de Kyōto, Uji et Ōtsu). Le marché Kōbō-ichi a lieu le 21 du mois, en souvenir du fondateur du temple, mort le 21 mars. À l’origine, il avait lieu une fois par an mais depuis l’an 1239, il est ouvert tous les 21 de chaque mois. La photographie montre le kondō, inscrit aux Trésors nationaux du Japon.


Index


Permalien pour cette notice

http://www.guimet-photo-japon.fr/notices/notice.php?id=109